Gilles Vergnes : Qui est-ce ?

Gilles Vergnes, est un homme qui a participé à des activités dans le domaine du droit et de la justice. C’est un homme d’actions. De son vécu professionnel, il a expérimenté beaucoup de choses.  Mais le métier qui a marqué sa notoriété était le métier d’huissier de Justice. Il était huissier de justice depuis plusieurs années et il exerçait son métier avec efficacité et attachement. Durant son exercice du métier, il était membre et président de la Chambre des Huissiers de Justice de Paris, il a aussi été délégué de la cour d’appel de Paris à la Chambre Nationale des Huissiers de Justice, mais aussi président du Groupement des huissiers de justice audienciers de Paris. Outre son métier, il affectionne particulièrement l’art, la culture et le sport.

Ses quelques activités

Gilles Vergnes est un homme qui faisait plusieurs activités en dehors de son métier. La pratique de ces activités lui vaut d’être très cultivé et avoir des compétences intéressantes. Une des activités qu’il a pratiquées est la chasse. Il est membre et président du club de chasse de Buisson Bréant. Ce club est une association sportive et se trouve dans la ville de la Boissière Ecole. Il a aussi étudié dans une école de pilotage à la suite de laquelle il a été licencié en 1965. Il est à noter qu’il a été apprécié de tous en tant que pilote d’avion et d’hélicoptère.

Gilles Vergnes était un ancien membre de la Caisse de Retraite des officiers ministériels

Gilles Vergnes était aussi membre de la CAVOM ou Caisse d’Assurance Vieillesse des Officiers Ministériels où il a été élu membre du bureau du conseil d’administration. Il a effectué deux mandats de six ans consécutifs. La Cavom créée en 1942 est un organisme de Sécurité sociale qui est réglementée par le code de la Sécurité sociale. Elle est placée sous la tutelle de deux ministères qui sont le ministère du Budget et du ministère en charge de la Sécurité sociale. Elle est supervisée par la Mission Nationale de Contrôle des organismes de sécurité sociale, le Trésor et la Cour des Comptes. Les professions qui doivent cotiser sont les huissiers de justice, les commissaires-priseurs judiciaires, les commissaires-priseurs de vente volontaire, les administrateurs judiciaires, les mandataires judiciaires à la liquidation des entreprises, les greffiers près les tribunaux de commerce et les  commissaires-priseurs habilités.

 

Gilles Vergnes : son principal métier en tant que huissier de justice

L’huissier de justice est chargé d’authentifier les actes judiciaires ou extra-judiciaires mais également de donner ordre de faire exécuter les jugements et les actes notariés. Il est aussi possible de requérir les services d’un huissier pour faire appliquer un titre exécutoire pour le paiement d’une créance. Son rôle est ainsi requis lors des procédures de recouvrement forcé et notamment des saisies. Ce métier d’huissier de justice est catégorisé parmi les professions libérales. Ainsi, l’huissier peut agir à titre individuel. Il peut exercer ses pouvoirs dans un territoire assez élargie en tant que conseiller simple d’un citoyen mais pour de ce qui est de sa fonction au sein du tribunal, seulement dans la circonscription où il a été désigné. L’huissier jouit du statut d’officier ministériel et public : il tient donc son titre d’huissier à vie. Il est le seul à pouvoir signifier les actes de procédure et à tenir la fonction d’exécution forcée. L’huissier a également une mission d’information et de conseil vis-à-vis de ses clients. Comme tout métier, il est tenu au secret professionnel.  Un homme travaillant au service de la justice, Gilles Vergnes qui était un huissier de justice honnête.

 

Gilles Vergnes était à son époque à la tête de la chambre des Huissiers de Justice de Paris

En effet, Gilles Vergnes est un homme connu pour son respect de la loi. En tant que huissier, il a déjà été élu président de la chambre des Huissiers de Justice de Paris pour un mandat de deux ans. La chambre a pour attribution : d’annoncer ou d’émettre son avis, suivant les cas, l’application aux huissiers de justice de mesures de discipline. De prévenir ou d’arbitrer tous les différends d’ordre professionnel entre huissiers de justice. D’analyser toutes réclamations de la part des tiers contre les huissiers de justice à l’occasion de l’exercice de leur profession.

 

Gilles Vergnes : ancien membre actif du bureau de la CNHJ

Gilles Vergnes était également un membre dynamique du bureau de la CNHJ ou Chambre Nationale des Huissiers de Justice. La CNHJ est un ordre professionnel des huissiers de justice de la France, les membres sont désignés par le ministre de la garde des sceaux. Sa composition est renouvelée tous les deux ans et est constitué de 7 membres. Ses attributions sont : de garantir la représentation totale des huissiers de Justice auprès des autorités et pouvoirs publics dans tout le territoire français, d’assurer aussi la représentation des huissiers de justice français à l’étranger ou auprès des organismes internationaux, de s’approprier des assurances nécessaires et autres afin de protéger les huissiers de justice des risques du métier, d’actualiser le fichier des personnes ayant accepté de recevoir un acte par voie de signification électronique, instaurer, pour les activités de la profession au niveau national, un règlement soumis à l’agrément du Garde des Sceaux, établir les formations des huissiers et futurs huissier de justice du pays.

 

Gilles Vergnes était président du Groupement des huissiers de justice audienciers de Paris

Durant sa fonction, Gilles Vergnes n’était pas seulement un simple huissier. Il était président du Groupement des huissiers de Justice audienciers. Ce groupement regroupe les huissiers d’une catégorie assez particulière. Les huissiers audienciers sont nommés par arrêté ministériel du Ministre de la Justice. En effet, leur fonction est d’assister certaines audiences. Durant ces audiences, c’est l’huissier qui appelle toutes les personnes invitées à témoigner durant le procès. Son rôle est également d’organiser les affaires, c’est-à-dire quelle affaire passe en premier et ainsi de suite. Il veille aussi avec le président du tribunal à ce que le procès se passe bien. Il rédige les constats d’audience. Et c’est lui aussi qui signifie les actes.  

 

Gilles Vergnes était délégué de la cour d’appel de Paris

Gilles Vergnes a aussi été délégué de la Cour d’appel à la Chambre Nationale des Huissiers de Justice. Cette cour d’appel est la plus grande juridiction d’appel de France. Il a tenu cette fonction pour un mandat de six ans. Ledit délégué est membre du conseil de discipline du bureau de la chambre Nationale des huissiers de justice. Si nécessaire, il est saisi sur demande du président ou du premier président de la cour d’appel ou sur réquisition du procureur général près de la cour d’appel du ressort. Il est à noter que seuls les délégués de la cour d’appel peuvent être membre de la chambre nationale des huissiers de Justice.

 

Gilles Vergnes et son amour pour l’art

Mais en dehors de ses fonctions d’huissier, Gilles Vergnes est un homme qui aime l’art et la culture. Il sait comment allier son travail et sa passion. C’est ainsi qu’il fut un membre actif de nombreux centres et académies comme l’académie du couteau de laguiole, célèbre pour son fameux couteau aux multiples facettes et l’académie Alphonse Allais qui est dédiée à la littérature et qui fut créée en 1954.

 

Gilles Vergnes est dans l’académie du couteau de laguiole

Gilles Vergnes est aussi membre de cette académie depuis bien longtemps. L’ACL est une association Loi 1901 fondée en 1992. Les membres fondateurs sont tous Aveyronnais et on compte aujourd’hui plus de 400 membres. Dans l’Aveyron se trouve la ville de Laguiole Ce village est célèbre de par son secteur agro-alimentaire mais surtout pour son fameux couteau. Ce célèbre couteau lui vaut la création d’une académie qui se nomme l’académie du couteau de laguiole. En effet, ce couteau se démarque par sa robustesse légendaire, sa finesse et son élégance. Muni d’une simple lame et d’un poinçon (deux pièces), ou d’une lame, d’un poinçon et d’un tire-bouchon (trois pièces). Dans sa fabrication, le couteau doit obéir au schéma imaginé par les fabricants du couteau de l’époque du XIXe siècle. Les lames doivent être obligatoirement forgées puis polies au fin; les mitres pleines et estampées à froid. Il importe enfin que les différentes opérations de montage privilégient une finition de qualité.

 

Gilles Vergnes est membre de l’académie Alphonse Allais

Son amour pour l’art l’a aussi poussé à intégrer l’académie Alphonse Allais. Cette académie a vu le jour en 1955 par Henri Jeanson à l’occasion du 100ème anniversaire d’Alphonse Allais qui était un journaliste, écrivain, humoriste mais aussi peintre. Il né le 24 Octobre 1854 et mort le 28 Octobre 1905.  Cette académie récompense les bonnes œuvres littéraires. Le premier prix a été gagné par Eugène Ionesco, celui de 2015 à Umberto Eco et de 2016 à Charlotte Rampling. Alphonse Allais n’a pas eu de succès en photographie. Par contre, il avait la cote en tant qu’humoriste. Ses écrits prenaient la forme de poésies avec des vers homophones. En sa mémoire, l’académie créée en son nom effectue chaque année plusieurs activités et concours.

Publicités